Entreprises / commerces / services / médical / para médical

 

 

Entreprises

  • “Au petit Louvre” (tabac – presse – poste – dépôt de pain – épicerie) – 90 rue du Commerce – 038752 00 17
  • Coiffure HAIR MODERNE – 89 r Commerce – 03 87 37 12 32 – avec ou sans RDV :

– lundi au mercredi : 8h30 – 12h00 et de 13h30 à 18h00
– jeudi et vendredi 8h30 – 12h00 et de 13h30 à 19h00
– samedi : 8h30 à 17h00

  • Chez DONA : Dépot de pain  SNACK : – Place Maurice Barrés –
  • 06 43 71 64 53
    Ouverture : 6H30 – 14H30 17H00 – 20H00
  • Restaurant “le Graoully 03 87 63 19 66
  • Les Couvreurs de Gorze – 5 Bis r Raymond Mondon – 03 87 55 98 47 mobile :.06 84 04 89 99
  • Maçonnerie PRELLA – 56 rue Raymond Mondon- 03 87 52 00 21 – 06 07 12 12 16
  • Maçonnerie – Placoplâtre Vincent RIPPE – 54 place Maurice Barrès – 07 84 24 34 64
  • Menuiserie DALBORGO 31 rue Ste Catherine – 03 87 52 00 21 – fax : 03 87 63 62 38
  • Noface Creation – Fanny COGNON – 104 r Commerce – 03 87 52 86 14
  • “Les Pains Vagabonds” Boulangerie bio
  • PRO ACCIS Ferme d’Auconville – 03 87 50 57 43 – 09 67 06 80 76
  • PROTSCH Patrice (sanitaire / chauffage) – 2 r Raymond Mondon – 03 87 69 07 84
  • Relieuse Pauline COURTIN – rue de l’Abbaye – 03 87 52 00 21 – 06 83 15 64 75
  • VALENTIN Toiture1 chemin fontaine aux Allemands – 06 61 25 23 00 – Tél : 03 87 52 14 23 – 09 65 36 62 55
  • Boulangerie SHERER Wilfried   113 rue du Commerce
  • CENZATO Marc –  peintre        87 rue du Commerce

 

 

 


Médical et paramédical :

  • Docteur ZANATTA Véronique – 89 rue du Commerce – 03 87 52 85 65
    – Lundi au vendredi 8h30 – 10h30 et de 16h30 à 19h00
    – Samedi matin 8h30 – 10h30
  • Cabinet infirmier : BAILLEUL Joëlle –  06 81 28 52 22 soins sur RDV
  • EPDS (établissement public départemental de santé) – 163 rue de la Meuse

Standard : 03 87 38 53 00
Fax : 03 87 38 53 33

– Soins de suite et de réadaptation
– Établissement d’hébergement pour adultes dépendants
– Unité de soins longue durée

 

Les mesures spécifiques du plan bleu appliqué aux EPHAD

Le plan bleu

Le plan bleu est un outil d’organisation interne aux établissements médico-sociaux (EMS) comme les Ehpad (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou les établissements pour personnes handicapées. Il détaille les modalités d’organisation à mettre en œuvre en cas de crise sanitaire ou climatique. Le plan bleu permet notamment la mise en œuvre rapide et cohérente de leurs moyens matériels et humains pour faire face efficacement à une situation exceptionnelle comme l’épidémie de coronavirus.

Les mesures prises en cas de déclenchement

                                Le plan bleu implique :

  • La désignation d’un référent, directeur ou médecin coordonnateur, responsable en situation de crise dans l’établissement.
  • La mise en place d’une convention avec un établissement de santé proche définissant les modalités de coopération, et notamment les modalités d’un échange sur les bonnes pratiques susceptibles de prévenir les hospitalisations ainsi que les règles de transferts en milieu hospitalier lorsqu’ils s’avèrent indispensables. Un établissement médico-social peut être amené à prendre en charge des patients issus d’un centre hospitalier voisin ayant déclenché son plan blanc.
  • Les recommandations de bonnes pratiques préventives à destination des personnels (en cas de canicule, de risques infectieux par exemple).
  • Un protocole sur les modalités d’organisation de l’établissement en cas de déclenchement du plan d’alerte et d’urgence.
  • Différents échelons : national, zonal, départemental.
  • Le confinement des résidents, usagers et personnels, si nécessaire. Les risques de contagions des personnes âgées au coronavirus étant maximum, les mesures les plus strictes sont mises en place. Après l’interdiction des visites, les établissements renforcent tour à tour leurs mesures avec des sas de décontamination à l’entrée des chambres, le maintien des portes de chambres fermées, la mise à disposition de masques, de gants, de solutions hydroalcooliques.
  • L’évacuation des résidents, usagers et personnels, si nécessaire.
  • Le rappel du personnel accompagnant et soignant, si nécessaire. Notamment : prévoir et organiser le remplacement rapide des personnels soignants touchés par l’épidémie.
  • En cas de canicule : la mise en place d’un local ou pièce équipés d’un système fixe de rafraîchissement de l’air ou de disposer d’un local ou d’une pièce rafraîchis.
  • En cas de canicule : 4 niveaux d’alerte correspondent aux 4 codes couleurs “vigilance météo”. Vert en veille saisonnière, jaune en avertissement chaleur, orange en alerte canicule, rouge en mobilisation maximale.

Cet outil de gestion interne permet :

  • d’anticiper les conséquences d’un risque qui a été identifié,
  • d’améliorer la réactivité en cas d’alerte,
  • de réfléchir aux dispositions à prévoir pour adapter au mieux son organisation et préserver ainsi de façon optimale le bien être et la santé des résidents.

 

  • Le PALLIDUM (soins palliatifs) – 1 bis place du Château – 03 87 38 53 06 – fax : 03 87 38 77 46